22 mai 2007

Cléau, pour le plaisir

23_Course1eFAudrey Cléau, née à Dijon mais Savoyarde de coeur, entame sans pression sa dernière saison au plus haut niveau.

"C'est le moment de mettre le clignotant." Un grand sourire aux lèvres, les pieds meurtris par les ampoules et libérés de leurs baskets, la triathlète Audrey Cléau vient de remporter de la tête et des épaules le semi-marathon de Chambéry dans la catégorie féminine (13/05/07). A l'aube de ses trente-quatre printemps (le 11 juin), en pleine forme physique, elle annonce que l'année 2007 sera la dernière d'une carrière sportive bien remplie. Double championne de France longue distance (LD, 2003 et 2004), vice-championne du monde de duathlon (2003), championne du monde de triathlon LD par équipes (2004) et encore vice-championne de France LD l'an passé, elle s'est lancée un dernier défi, pour le plaisir : "Me qualifier pour les prochains Mondiaux en France, à Lorient".

"Je n'ai jamais nagé aussi bien"

Pour cela, la native de Dijon devra aller gagner son ticket dans deux semaines, à Villiers-sur-Loir (Loir-et-Cher). "Tout est jouable. Si je termine sur le podium, je serais qualifiée. Il y aura un bon plateau avec Johanna Daumas (3ème aux Mondiaux LD l'an passé à Canberra). Pour ma part, je n'ai jamais nagé ausi bien. Et ça se passe bien en vélo et en course." 4 km de natation, 120 de vélo et 30 de course à pied, voici le programme des Championnats du monde de Lorient (15 juillet), Audrey Cléau espère laver l'affront de l'Australie, où elle avait du abandonner. Pour affiner sa préparation, elle a participé au semi de Chambéry. Résultat : victoire dans la catégorie dames et un chrono à trois minutes seulement de son record.

Licence pro en 2008

Le 8 septembre prochain, la licenciée du Triathl'Aix Provence et de l'Athlétique Sport Aixois (Aix-les-Bains) participera à son dernier Championnnat de France LD, à Gérardmer (Vosges). Après, elle débutera une seconde carrière, professionnelle : "Quand on est athlète, on fait abstraction de tout ce qui passe à côté. Trop de sportifs ne s'occupent jamais de leur reconversion." Aujourd'hui, après une courte période de doute, elle a de nouveau l'esprit libéré. Gestionnaire du rayon bijoux d'un centre commercial à Bassens, elle commencera en août 2008 une licence professionelle à Technolac (Cesni).

"La Savoie, c'est le top !"

Audrey Cléau n'a pas l'intention de quitter la Savoie, sa région de coeur : "Toute ma famille, tous mes amis sont ici. J'adore les paysages, j'adore les lacs. La Savoie, c'est le top !" Cette Savoie qu'elle aime tant, cette jolie blonde d'un mètre soixante-cinq la retrouvera définitivement dans quelques mois. Mais avant, il lui reste un dernier rêve à réaliser, là-bas, en Bretagne.

Posté par baptistebarbe à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cléau, pour le plaisir

Nouveau commentaire