01 juin 2007

Botti sort de sa réserve

centre27_1170176054Demi_centre capitaine de l'équipe du centre de formation du Chambéry Savoie Handball et frère de Kévin Botti, espoir du tennis français, Florian Botti a gravi un nouvel échelon.

Se lâcher. Florian Botti s'est trouvé un nouveau credo. Ce Svoyard pure souche, tombé dans la marmite du hand dès son plus jeune âge (ses parents ont joué en Nationale 2), va le prouver à nouveau samedi soir. La réserve du Chambéry Savoie Handball reçoit Folschviller en barrage retour d'accession en N1. "C'est bien d'avoir gangé à l'aller (29-21) même si on a eu jusqu'à douze buts d'avance", souligne celui qui, avec quatre réalisations, a été l'un des principaux artisans de la victoire.

"J'ai progressé"

Un rôle de leardership que Florian a joué tout au long de cette saison. Leader, créateur, passeur, buteur. Il assume aujourd'hui toutes les fonctions du demi-centre : "J'ai progressé, je deviens plus décisif. Bertrand (Pachoud, l'entraîneur) m'a donné des responsabilités dont le capitanat." Fini le joueur introverti. Place aujourd'hui au meneur de jeu libéré qui a croisé la route d'un certain Jackson Richardson :"M'entraîner rien que quelques fois avec lui est forcément formateur. C'est difficile de trouver un handballeur qui a une meilleure vision du jeu que lui. Le conseil de Jack, c'est de me lâcher !"

A la trêve hivernale, alors que les internationaux disputaient les Championnats du Monde en Allemagne, Florian Botti a pu goûter aux joies des premières apparitions avec l'équipe Une. Tournoi de Dunkerque, matches amicaux contre Paris, il a bénéficié d'une vingtaine de minutes de temps de jeu à chaque rencontre, et constaté la "différence d'intensité" entre le haut niveau et la Nationale 2.

Jouer en N1 à Chambéry

L'an prochain, ce demi-centre d'1,85 m ne sait pas où il évoluera. "J'ai rencontré Philippe Gardent et Alain Poncet. Ils sont contents de mes prestations. Je ne signerai pas de contrat pro mais sûrement un contrat de formation." Contacté par Genève, entraîné par Rudy Bertsch, formateur d'un certain Guillaume Gille au même poste, Florian Botti préfèrerait rester encore un an en Savoie. A condition que Chambéry valide son ticket pour la N1. Le temps aussi de passer son diplôme universitaire européen de préparateur physique0. Inscrit à l'Université de Lyon, il suit une formation composée de séminaires qui l'emmènent à Lyon, Turin, Lausanne et Bruxelles. Mardi en Italie, il rencontrera Claudio Gaudino, préparateur physique de la "Squadra Azzurra", championne du monde de football en 2006.

Fan de son frère

Il se verrait bien s'occuper d'un club ou d'un sportif. Pourquoi pas dans le tennis, où son frère Kévin, 18 ans, est un espoir français : "Je suis le premier fan ! Dès que j'ai du temps libre, je vais le voir à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) où il s'entrâine". Posé, l'aîné se soucie de l'avenir du petit frère : "Il faut qu'il passe son bac !".

Amoureux du collectif, Florian Botti vante les mérite de son équipe. Un groupe jeune (20 ans de moyenne) qu'il mènera une dernière fois cette saison ce week-end, avec plaisir : "Il y règne un super esprit. C'est peut-être ce qui nous a manqué les années précédentes." Bien qu'handicapé par un coude droit douloureux depuis 2007, il lui reste un dernier objectif à accomplir : " Gagner samedi avec les potes contre Folschvillet, et faire la fête ensemble !"

BOTTI EN BREF
21 ans, né à Chambéry. Prépare son D.U.E.P.P. à Lyon. Sélectionné en équipe de France juniors pour un tournoi international à Leipzig (Allemagne) en janvier 2006. Au Chambéry SH depui 2002.
 

Posté par baptistebarbe à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Botti sort de sa réserve

Nouveau commentaire